shutterstock_74423785

Jusque-là, ce n’était qu’une légende, une croyance ancienne. Mais d’après la revue anglophone « Personality and Individual Differences », chez la femme, la danse serait bien un indice de fertilité. Pour savoir si une femme ovule, il suffirait donc de regarder ses mouvements de danse.

 Cette étude pour le moins surprenante, a été effectuée par l’Université de Gottingham en Allemagne sur un panel de 50 femmes âgées entre 19 et 33 ans. Celles-ci étaient habillées de la même manière afin d’éviter des différences de jugement, et devaient également danser sur la même musique. Avant la danse, chaque femme devait mesurer son indice de fertilité ou d’ovulation

Leurs mouvements de danse étaient jugés par un panel d’hommes, majoritairement étudiants. Aucune information concernant l’objet de l’étude ne leur a été transmise de manière à ne pas influencer leurs jugements. Ces derniers devaient tout simplement répondre à la question suivante : quelle est selon vous la femme la plus séduisante ?

 Résultat : d’après les hommes interrogés, les femmes jugées plus séduisantes étaient celles qui avaient atteint un  haut pic dans leur courbe d’ovulation. Pour les chercheurs allemands, les estrogènes produits lors de la période d’ovulation influenceraient  donc inconsciemment les muscles, le corps et enfin, lesmouvements de danse. Les femmes en période d’ovulation danseraient ainsi,plus sensuellement que leurs compères  en période d’infertilité. Est-ce un fait hormonal ou l’évolution darwinienne , pour les chercheurs rien n’est sûr…