hypersexualite

Peu de personnes en parlent et pourtant l´hypersexualité féminine est bien réelle. Si les hommes sont en général plus concernés, de plus en plus de femmes osent briser le tabou de cette sexualité compulsive.

Un véritable mode de vie

L´hypersexualité se traduit par un excès de sexe, mais pas seulement. Certaines femmes deviennent très aguicheuses auprès des hommes voire entreprenantes plusieurs fois par jour. Elles ressentent le besoin irrémédiable de plaire, de se sentir aimée surtout physiquement. Paradoxalement, ces femmes ont souvent besoin d´être rassurées sur ce qu´elles sont et l´image qu´elles renvoient. D´autres femmes vont se tourner vers l´hypersexualité pour tromper l´ennui dans leur couple. Elles se découvrent un appétit féroce et sans fin. Elles peuvent même aller jusqu´à opérer des changements physiques de manière chirurgicale afin d´obtenir plus d´attention.

La masturbation et le visionnage de films pornographiques entrent également en ligne de compte, si ces pratiques deviennent répétitives et nécessaires chaque jour. Si les femmes souffrant d´hypersexualité revendiquent leur liberté sexuelle, la profusion et l´accroissement des méthodes qui vont soulager temporairement ce besoin, sont certainement le reflet sous-jacent d´un mal-être profond.

Vers un trouble mental

Si de nombreuses femmes se revendiquent libres dans tous les domaines, l´hypersexualité relève surtout d´un trouble associé à la dépression. Les femmes ayant besoin systématiquement de se faire jouir plusieurs fois par jour, au gré des masturbations ou relations de couple, ne finissent jamais d´être satisfaites. Dans un couple, cette situation peut avoir des effets catastrophiques car le conjoint ne peut pas satisfaire sa partenaire. Cette obsession peut entraîner des problèmes physiques à force de solliciter les organes génitaux internes.

Parallèlement, les femmes souffrant d´hypersexualité peuvent ressentir une angoisse de ne pas être normales. Ce besoin d'être sexuellement active plusieurs fois par jour soulage pendant quelques instants ce sentiment, mais très vite le manque se fait à nouveau ressentir. Le trouble de l'hypersexualité peut rejoindre d'autres troubles, notamment des dépendances (drogues, alcool,....). Une consultation avec un professionnel peut aider à comprendre ce mécanisme et revenir à une sexualité plus saine.