contenuadulte

Violente pour les uns, briseur de couples pour d’autres, depuis quelques années, la pornographie suscite de nombreuses controverses. Pour autant, avec la crise économique, la visualisation de films pornographiques atteint des records. Face à l’adversité, les hommes (et moins souvent les femmes) se remettent aux films érotiques. Mais qu’en pense la science ? Faut-il bannir la pornographie au profit de notre santé ?

Des conséquences sur la sexualité masculine…

 « Impuissance, libido et vie sexuelle décevante », c’est le résultat d’une étude scientifique italienne menée en 2011 sur la pornographie et ses effets sur la sexualité masculine. Le projet de recherche mené sur plus de 28 000 hommes confirment ainsi une étude américaine parallèle : « la pornographie amène une déception, un jugement de l’autre comme objet sexuel ». La pornographie pourrait ainsi entraîner des troubles érectiles  notamment quand la surconsommation commence à l’adolescence.

 

Ce phénomène s’explique notamment par un déséquilibre de la dopamine, une hormone qui garantit l’équilibre des fonctions érectiles. Lorsque celle-ci est stimulée de manière excessive, il devient de plus en plus difficile pour l’homme  d’avoir des rapports sexuels normaux. Pour obtenir du plaisir, les adeptes de la pornographie devront donc visualiser des vidéos sexuellement plus violentes pour déclencher l’érection.

 

…et sur l’estime de la femme

 

femme complexee

Pour autant, si les scientifiques semblent tous s’accorder sur les conséquences de la pornographie sur la sexualité masculine, peu se penchent sur ses effets sur les femmes. Certains sites de santé n’hésitent pas à affirmer que les femmes seraient peu intéressées par les films pornographies, notamment parce que l’excitation féminine passerait essentiellement par l’émotivité et le partage, plutôt que la vue. Des déclarations qui sont loin d’être en accordance avec les nombreux témoignages de forums dans lesquels les femmes ou leur compagnons semblent admettre un avis opposé.

 Ainsi quand on cherche les  conséquences de la pornographie sur la sexualité féminine, on nous décrit des symptômes liés au visionnage  de son partenaire plutôt que des effets qui résultent directement de son expérience personnelle.

On nous dit ainsi que la pornographie serait ainsi néfaste pour l’estime de la femme, lorsque son partenaire regarde des films érotiques de manière régulière.

Si les études sur la pornographie et la sexualité masculine semblent bien complètes, en revanche pour les femmes, des progrès sont à faire…