shutterstock_5415904

Cette semaine, PharmaRecherche met à l’honneur l’Association Américaine de sociologie et son étude sur l’alcool et les couples mariés. Pour le meilleur, comme pour le pire, le mariage aurait une influence  sur le comportement de l’autre, et l’alcool en ferait partie.

 Si les hommes deviennent généralement plus sages  quand ils se marient, les femmes elles, se laisseraient tenter plus facilement par l’alcool. Si l’on en croit l’étude de l’Association Américaine de Sociologie, les hommes buveraient nettement moins mariés que célibataires tandis que ces dernières, souhaitant tenir la cadence aux côtés de leurs hommes, buveraient presque deux fois plus avec la bague au doigt.

Après une séparation ou un divorce, les deux genres reprendraient leurs vieilles habitudes, de sorte que les hommes moins contrôlés , consommeraient presque deux fois plus d’alcool. Les femmes deviendraient plus sages, et buveraient ainsi moins.

 Cette étude américaine a étudié le comportement d’une centaine de couples mariés, divorcés, veufs et célibataires. D’après les chercheurs américains, ces résultats montrent clairement que les hommes auraient une mauvaise influence sur leurs épouses, tandis que ces dernières parviendraient plus à les modérer. Le mariage aurait donc une influence positive sur l’homme qui en plus de réduire sa consommation d’alcool, mangerait plus sainement, et serait moins sujet à des maladies cardiaques.