shutterstock_84914098

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agaçant pour les uns, passionnant pour les autres, le chewing-gum déferle la chronique si bien que la gomme à mâcher passionne les chercheurs. Seul problème : leurs avis sont très divergents. Alors le chewing -gum bon ou mauvais pour la santé ?

 

 En 2002, l’Université de Northumbria  fait une découverte surprenante : la mastication pourrait être un gage d’intelligence. En effet, lors d’ essais cliniques, les scientifiques britanniques ont  trouvé que les amateurs de chewing –gum avaient une mémoire et des compétences cognitives deux fois plus développées que la moyenne. Ainsi mastiquer, augmenterait l’activité du cerveau au niveau de l’hippocampe et favoriserait l’oxygénation au niveau du cerveau.

Mais de l’autre côté du pays, les avis sont différents. En effet , dans une étude parallèle, l’Université de Cardiff a trouvé que le chewing-gum pouvait produire l’effet inverse, soit détériorer la mémoire à court-terme. En effet, lors de différents exercices, les scientifiques britanniques ont trouvé que les amateurs de gomme à mâcher avaient deux fois plus de difficultés à mémoriser des données que leurs homologues. Des résultats confirmés  par  Quarterly Journal of Experimental Psychology qui a constaté 10% d’erreur dans les exercices effectués par les amateurs de chewing-gums.

Si les scientifiques peinent à trouver un terrain d’entente sur les effets cognitifs de la gomme à mâcher, en revanche tous semblent s’accorder sur les bénéfices du chewing gum sur le grignotage  et le stress.Comme pour tout, souvenez-vous , le chewing-gum est un aliment à consommer avec moderation.Et si vous êtes encore à l'affût d'info santé encore plus croustillante, rendez-vous sur http://france.euroclinix.net/